MENU

Prise en charge DE L'ACNÉ Actualisation 2015

Grade 2 : acné légère

Échec à 3 mois

Il est recommandé en fonction des préférences du patient, de la tolérance du traitement local et du retentissement sur la qualité de vie :

  • soit une intensification du traitement de première intention (changement de molécule et/ou augmentation du dosage et/ou applications plus fréquentes) (Accord d’experts).
  • soit une association rétinoïdes locaux (trétinoïne 0,025 % ou 0,05 % ou adapalène 0,1 %)A et antibiothérapie locale ou acide azélaïque et antibiothérapie locale, malgré le faible niveau de preuve de l’efficacité de l’antibiothérapie locale, dans le but de retarder la mise en route d’une antibiothérapie générale dont la pression de sélection s’exerce sur tout l’organisme (Accord d’experts).
  • soit un traitement antibiotique par voie orale (doxycycline 100 mg/j ou lymécycline 300mg/j) associé à un traitement local associant rétinoïdes locaux (trétinoïne 0,025 % ou 0,05 % ou adapalène 0,1 %)A et peroxyde de benzoyleB, C (Grade B).

L’érythromycine orale (1 g/j), compte tenu du très faible niveau de preuve de son efficacité et des taux de résistance important de certaines bactéries, doit être réservée à des situations exceptionnelles (retentissement sur la qualité de vie avec contre-indication aux cyclines et échec du traitement local bien conduit), en association à des traitements locaux n’appartenant pas à la classe des antibiotiques (Accord d’experts).

Il n’y a pas d’indication à utiliser d’autres antibiotiques que les cyclines, ou exceptionnellement l’érythromycine, (en respectant strictement les précautions d'emploi de ce macrolide ; en raison notamment du risque d'interaction médicamenteuse) par voie orale dans l’acné (Accord d’experts).

A
En l’absence de données comparatives suffisantes, il n’est pas recommandé de privilégier une molécule ou un dosage par rapport aux autres. Il n’a pas été considéré que l’association fixe adapalène 0,1 %-peroxyde de benzoyle 2,5 % ait plus d’intérêt que chaque produit appliqué séparément dans la mesure où il n’existe ni d’essai comparant l’association fixe aux deux composants appliqués séparément, ni d’essai ayant démontré une adhésion au traitement local supérieure pour une application par jour versus deux.
B
Aucune étude n’a démontré la supériorité d’une concentration de 2,5 %, 5 % ou 10 % par rapport à une autre. Les patients devront être informés du risque de décoloration des vêtements lors de l’utilisation du peroxyde de benzoyle.
C
L’association acide azélaïque (15 % gel ou 20 % crème) et peroxyde de benzoyle est une alternative possible toutefois il n’y a pas d’essai évaluant la supériorité de cette association à chaque produit utilisé seul.
SFD-RECO
Work
25 rue la Boétie
78008Paris
Île-de-France
FRANCE
Work +33.1 43 27 01 56
Fax 01 43 27 01 86
secretariat@sfdermato.com